Accueil Nîmes Mas de Mingue | Tous les villages | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


13/06/2018

Quartier Maréchal Juin-Capouchiné-Camargue. Accueil de Loisirs et Handicap (Lire le commentaire. cliquer sur "commentaires")

 

logo relais loisirs handicap 30.png

SEMINAIRE NATIONAL DES PÖLES D’APPUI ET DE RESSOURCE « ACCUEILS DE LOISIRS ET HANDICAP »

 

Mise en place à l'initiative de la Caisse Nationale d'Allocations Familiales et lancée officiellement en octobre 2017 par Sophie CLUZEL, Secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées et Jacques TOUBON, Défenseur des droits, la Mission Nationale Accueils de Loisirs & Handicap a pour objectif, d'ici décembre 2018, de dresser un état des lieux et de formuler des propositions pour un meilleur accès des enfants en situation de handicap aux accueils de loisirs, comme un enjeu majeur de la conciliation des temps familiaux et professionnels des familles confrontées au handicap de leur enfant.

 

Commentaires

Entre, d'une part, les familles qui revendiquent ce droit légitime à bénéficier des mêmes services
et modes d'accueil pour leur enfant en situation de handicap, en complément de l'école ou de
l'établissement et, d'autre part, les accueils de loisirs périscolaires ou extrascolaires dont la finalité
éducative est d'accueillir tous les enfants, quelle que soit leur situation, de nombreux acteurs
agissent pour favoriser et développer l'accès des enfants en situation de handicap aux accueils
de loisirs.
Parmi ces acteurs, près d'une cinquantaine de "Pôles d'Appui et de Ressources" se sont
progressivement développés, sur le territoire national, ces dernières années, avec des finalités,
des méthodes, des organisations, très diverses, mais toutes tournées vers cet objectif de
promouvoir, affirmer et développer le droit de tout enfant en situation de handicap de jouer, vivre
et grandir avec les autres enfants de son âge.
Dans un contexte de priorité gouvernementale portée sur la construction d'une société pleinement
inclusive et d'une nouvelle convention d'objectifs et de gestion entre la CNAF et l'Etat qui
réaffirme, une nouvelle fois, le handicap comme un axe prioritaire, il convient d'analyser et
d'étudier l'identité, la pertinence et la singularité des pôles d'appui et de ressources et le rôle
qu'ils peuvent jouer, à l'avenir, dans une politique généralisée et affirmée de l'accès des
enfants en situation de handicap à l'ensemble des lieux d'accueil collectif qui jalonnent la vie
de tout enfant.
Une cinquantaine de responsables ou collaborateurs d’entités ayant un rôle de « Pôles d’appui et
de ressource » ayant une mission de facilitation de réalisation des modalités d’inclusion des
enfants dans les formules d’accueil de loisirs, venus de toute la France, se retrouvent à Nîmes,
Pendant deux jours (jeudi 14 et vendredi 15 juin). Elle sera accueillie par l’association « Relais
Loisirs handicap 30 » dont l’action est largement reconnue dans notre département mais aussi bien
au-delà et notamment par la Mission Nationale « Accueils de Loisirs et Handicap » pour la
pertinence de ses choix stratégiques. Cette association est bien connue dans le Gard par les
familles concernées, les organisateurs de Centres de Loisirs, les collectivités territoriales
impliquées, les animateurs du secteur socioéducatif, les travailleurs sociaux du secteur
médicosocial et des institutions financeurs, pour échanger, s’informer et tenter de trouver des
voies nouvelles pour structurer leur réseau, établir des références pertinentes et améliorer leur
efficience. Les travaux se dérouleront dans le cadre des espaces de travail des « Archives
Départementales » mis à disposition par le Conseil Départemental du Gard. Les propos
d’ouverture seront prononcés par la Mission Nationale Accueils de Loisirs & Handicap, le
Relais Loisirs Handicap 30, le Conseil Départemental, la Caisse d'Allocations Familiales et la
DDCS du Gard.
Dans un contexte de développement et de pluralité de l'offre, mais aussi de contraction des fonds
publics, ce carrefour d'échanges va se concentrer sur l'impact des pôles d'appui, autour de trois
questions centrales : les indicateurs d'activité des pôles d'appui, le positionnement des pôles
d'appui face à la question de l'inconditionnalité et de l'obligation d'accueil de tous les enfants
quelle que soit leur pathologie, la question du financement des coûts additionnels et/ou renforts
d'encadrement.

Écrit par : jps | 13/06/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.